LE CONTENTEMENT … ET L’ANXIÉTÉ

Je ne suis pas du genre hyper-stressée, dans la vie. Le peu de fois où j’ai vraiment connu un stress intense, c’était au moment des compétitions d’athlétisme étant petite, et des quarts-d’heure avant mes soutenances de mémoire pendant mes études. Je crois que de manière générale, relativiser et prendre de la distance ne me poseLire la suite « LE CONTENTEMENT … ET L’ANXIÉTÉ »

ÉPISODES CONTENTÉS, S02E01 : LE PAIN TOUVITE

Il y a une boulangerie dans un des villages pas loin de chez nous dont on aime tout particulièrement le pain. Il est parfait, avec sa jolie croute dorée, sa mie aérée mais pas trop, et son bon goût de pâte levée … Mais bon, quand on est un club de chômeurs et qu’il resteLire la suite « ÉPISODES CONTENTÉS, S02E01 : LE PAIN TOUVITE »

Les petites habitudes

Je ne sais pas si je n’y avais jamais fait attention, ou si c’est particulièrement le virus de l’année, mais dans mon fil d’actualité Facebook aux alentours du Nouvel An, j’ai beaucoup lu « cette année pas de résolutions, mais de l’amour / de la joie pour tout le monde / la paix dans le mondeLire la suite « Les petites habitudes »

J’AI RÉSOLU

J’ai cru comprendre que les bonnes résolutions prises avant le Nouvel An n’étaient plus très en vogue … Après tout, combien de résolutions avez-vous réussi à tenir dans les années passées, hmm ? Combien de films, d’histoire, de statuts Facebook nous rappellent que les bonnes résolutions, ça fonctionne les trois premiers jours de l’année, etLire la suite « J’AI RÉSOLU »

5, 4, 3, 2, 1 …

En quelques jours, Noël est passé, et voilà qu’on se retrouve maintenant à attendre le commencement d’une nouvelle année. En plus, cette fois, le 1er Janvier est un Lundi, si c’est pas un beau début, ça !  Je ne sais pas combien d’entre vous formulent encore des résolutions pour les nouvelles années – il faudra qu’onLire la suite « 5, 4, 3, 2, 1 … »

DÉCÉRÉBRÉS

« Takeo avait été révolté de voir ces vêtements bradés au dixième de leur valeur, parfois même laissés pour rien, et il était allé noyer sa colère dans un bar à bière. […] – On a plus aucun respect pour les objets, tout est commerce, rapacité. Dans ces vêtements, il y a des heures de labeurLire la suite « DÉCÉRÉBRÉS »